Systèmes énérgetiques

Méthode-KA Systèmes énergétiques
Physiologie des énergies universelles


Comme tous les autres protocoles de soins et bien-être de la Méthode-KA, le module systèmes énergétiques propose un protocole de soins global qui a un impact significatif sur le spécifique. Cela s’effectue au travers de la régulation des systèmes énergétiques et du système nerveux central.

Par exemple, des problèmes d’épaule et de dos sont deux spécificités plus axées sur le système locomoteur. La facilitation de la circulation des énergies sur les différents systèmes énergétiques (chakras, nadis, champ aurique, méridiens d’acupuncture) ainsi que la normalisation de l’activité du système nerveux central produisent des relâchements spontanés dans des zones spécifiques. Ainsi, en agissant de façon holistique, et donc souvent sans toucher les zones spécifiques (p. ex. épaule), le soulagement s’opère spontanément.

Ces systèmes énergétiques qui captent les énergies et les métabolismes pour régénérer le corps physique et promouvoir l’émission des énergies subtiles pouvant circuler dans l’environnement, c’est-à-dire le champ d’énergie universelle ou Matrice, alimentent ainsi l’énergie − le KA − de l’individu.


Dans ce module de la Méthode-KA, nous aborderons les systèmes énergétiques suivants : les chakras et leurs nadis, le champ aurique et les méridiens d’acupuncture.

La facilitation du flux des énergies et la rotation des chakras permettent d’améliorer les structures en relation avec le chakra traité.

La circulation énergétique adéquate ayant un certain dynamisme, elle favorise le relâchement des tensions musculaires excessives et elle normalise la physiologie des organes se trouvant dans sa sphère fonctionnelle.
Par exemple, le premier chakra racine est en connexion énergétique avec tout l’appareil urogénital, le système hormonal local, le rectum, la prostate, le pelvis, les hanches et les muscles pelviens.

On effectuera un travail sur le système nerveux central et périphérique afin de faciliter une détente ultérieure des muscles et la circulation des énergies dans les méridiens. Cette phase de la séance systèmes énergétiques se fait d’une façon purement mécanique et elle est à la portée de tout un chacun ayant une motivation d’apprendre ou d’approfondir sa propre pratique en soins et bien-être.

Ce protocole compte de nombreux points forts :

•    il peut être pratiqué habillé, ce qui favorise les séances sur des lieux de travail ;

•    l’approche globale et holistique favorise des rééquilibres et des relâchements musculaires spontanés, sans pour autant traiter la zone en souffrance ;

•    l’action mécanique par le biais des points neuro-énergétiques s’applique sur le crâne, le visage, les épaules, les avant-bras, les mains, le bas des jambes et les pieds, qui sont accessibles par le simple retroussement des vêtements.

Le champ aurique peut présenter des fissures qui peuvent se percevoir par des vides ou des aspirations d’énergie ou encore des excès, donc des poussées d’énergie vers le champ universel. Ce sont ces disharmonies qui sont les symptômes énergétiques de maux physiques. La réharmonisation du champ énergétique humain se manifeste par une régularité dans sa forme ovoïde qui entoure le corps, et elle est suivie par le soulagement des symptômes et des douleurs physiques.

Le rééquilibre des différents systèmes énergétiques favorise une normalisation de l’activité du système nerveux végétatif, lequel est très sollicité dans les périodes de stress ou de grande pression, notamment en milieu professionnel. L’action de normalisation et de mise en circulation des flux énergétiques permet au corps de se détendre sans pour autant ressentir une somnolence.

La séance systèmes énergétiques est donc indiquée pour les personnes désirant poursuivre une activité autant cérébrale que physique.

Comment se déroule une séance de Méthode-KA Systèmes énergétiques ?

Des manualités douces sont appliquées sur les différents points neuro-énergétiques du crâne, des épaules, des membres supérieurs et inférieurs, des mains et des pieds.

Ensuite, on effectue une évaluation des états des différents systèmes énergétiques : le champ aurique et ses sept couches, les sept chakras et leurs connexions antéro-postérieures.

Le premier rééquilibre se fait sur les chakras antérieurs et se poursuit avec les chakras postérieurs. À la suite de ce début de soins et bien-être, le champ aurique ainsi que le corps physique ressentent déjà des bénéfices appréciables.

Puis, on effectue la mise en circulation des énergies en relation avec les maux de dos au travers des méridiens.

Ensuite, au moyen du mouvement infini, on procède à l’amélioration articulaire des vertèbres de toute la colonne, au travers de mouvements subtils et rythmés.

Les nœuds formés par l’accumulation de tension musculaire due au stress sont abordés par une technique de friction roulée sur les petits muscles participant directement au mouvement articulaire de plusieurs vertèbres (les multifides).

On effectue enfin la mise en circulation desénergies en relation avec les maux de dos.

La dernière phase touche le champ énergétique de la personne afin de la reconnecter de façon plus harmonieuse à la matrice universelle qui l’entoure.

Le tout peut prendre entre 30 et 40 minutes, selon le ressenti du praticien en Méthode-KA.

L’approche systèmes énergétiques de la Méthode-KA regroupe plusieurs connexions entre l’être vivant et le champ universel d’énergie par lequel nous communiquons, consciemment ou non.

Comme les systèmes physiques de notre corps (systèmes respiratoire, circulatoire, digestif, endocrinien, nerveux, musculaire, ligamentaire et fascial), les énergies peuvent être véhiculées par plusieurs voies ou systèmes tels que les méridiens d’acupuncture, les chakras et les nadis ou le champ aurique composant l’aura, ces différentes voies étant toutes interconnectées avec le corps physique et le champ d’énergie universelle appelé aussi Matrice ou champ unifié. Le champ d’énergie universelle relie chaque être vivant et peut être concentré pour être transmis d’une personne à l’autre, et ce pour différents types d’informations tels que la guérison, la clairvoyance, le channeling, la clairconnaissance, la télépathie ou les manifestations de Génie.

Le bon fonctionnement de ces systèmes énergétiques permet au corps physique de se maintenir en bonne santé. Chaque altération émotionnelle prolongée ou trop intense va d’abord déséquilibrer le système énergétique − ces altérations seront contenues dans le temps par les organisations énergétiques intelligentes de l’être vivant − avant de se manifester par des symptômes dans le corps physique (p. ex. douleur, dysfonctionnement, chronicité, maladies).

Les différents systèmes énergétiques énoncés plus haut sont un moyen pour le corps physique de vivre et de maintenir sa propre physiologie en harmonie. Ils permettent donc de se nourrir, d’absorber les énergies environnantes et de les métaboliser pour alimenter les énergies telles que le KA (ou Yuan Tchi dans la tradition chinoise ou l’énergie ancestrale).

Dans cette physiologie énergétique au travers des méridiens, des chakras et du champ aurique, le corps va garder un peu de cette énergie et il va se nettoyer, transformer une partie de cette énergie et la redistribuer dans le cosmos et dans la Terre.

Il existe donc une circulation énergétique constante, dans laquelle les êtres vivants jouent un rôle fondamental non seulement pour leur propre maintien, mais aussi pour l’équilibre cosmique de notre univers, qu’il soit proche et palpable comme la terre ou plus lointain et presque abstrait, dans une vision plus large de l’Univers.

Les Chinois et les Égyptiens l’avaient bien compris et assimilé : dans les textes anciens, il est dit que l’être humain est un microcosmos et qu’il est la représentation du macrocosmos dans son fonctionnement énergétique et son rôle de récepteur, de transformateur et d’émetteur de ces énergies environnantes − au même titre que les animaux, les plantes et les minéraux.

Au travers des émotions, nous pouvons témoigner plus concrètement de notre capacité à gérer ou non nos propres énergies et celle qui nous entoure. Toutes les émotions, qu’elles soient positives ou négatives comme la joie et la douleur, pourront devenir bénéfiques selon notre capacité à les transformer et à les transcender. Cette circulation énergétique des êtres vivants contribue à une partie de l’équilibre dans le champ unifié d’énergie. Pour ce qui est des émotions douloureuses telles que la colère, la rancœur ou la tristesse, elles peuvent engendrer des perturbations dans le flux de la Matrice.

Imaginez les milliards d’êtres vivants sur notre planète, les déséquilibres et les réajustements qui se succèdent en continu afin de pouvoir s’approcher le plus possible d’une harmonie énergétique globale qui est toujours en mouvement !

Ce processus est interconnecté et interdépendant, dans la mesure où les êtres vivants influencent leur environnement : le champ universel composé de plusieurs galaxies a un grand ascendant sur l’évolution de la vie sur cette planète. Cette action énergétique du cosmos sur les êtres vivants de Gaïa passe par des stimulations et des ralentissements durant toute leur vie. En fonction de leur capacité, de leur sensibilité et de leur environnement éducatif, les êtres vivants pourront faire face à ces influences portantes ou écrasantes afin dans tirer un bénéfice pour leur propre évolution. Il en découlera que l’énergie émise dans le champ unifié par les réactions énergétiques des êtres vivants amplifiera ou atténuera l’aspect positif ou négatif de l’influence du champ unifié. Cette influence réciproque, pour peu que les êtres vivants trouvent leur propre façon de l’utiliser à leur avantage, la Matrice universelle permet alors d’avoir une évolution de vie terrestre, en restant dans les vibrations énergétiques les plus hautes, surmontant les aléas de la vie, avec cette capacité de gestion des énergies et donc des émotions.