Présentation de la Méthode-KA


Le ressenti au bout des doigts

La vision holistique et globale permet d’opérer une régulation dans les zones du corps en souffrance. Pour cela, nous utilisons des techniques de tonification afin d’apporter l’énergie dans les systèmes traités ou bien des techniques de dispersion pour faire circuler les énergies accumulées, dites énergies bloquées.

Dans la plupart des cas, les structures bloquées ou inflammées se normalisent sans être traitées directement, mais à distance, et en opposition de la zone anatomique en souffrance.

Ainsi, le bras en souffrance peut être traité par la jambe grâce aux points de résonance énergétique ou par le rééquilibre global d’un des systémes énergétiques, comme les chakras, le champ aurique ou les méridiens. D’où l’importance de progresser du global vers le spécifique.

Plusieurs approches de soins et bien-être corporels sont proposées dans la Méthode-KA :

  • Neuro-énergétique
  • Massage Apaisement
  • systèmes énergétiques
  • Posture
  • Mouvement

Signification du KA dans l’ancienne Egypte

Les techniques de la Méthode-KA permettent à l’individu de se reconnecter à lui-même en prenant conscience des capacités d’autorégulation de son propre corps, lorsque ce dernier est mis en relation avec sa propre essence.

Pour ce faire, la Méthode-KA se base sur la définition de l’être et de son essence énergétique, donnée dans l’ancienne Égypte, où le KA représente l’énergie vitale ou la force de vie, et qui est complété par le BA symbolisant l’âme ou le principe spirituel. Afin que l’âme puisse être incarnée, le BA et le KA doivent circuler en synergie tout au long de la vie terrestre.

Il est donc important de considérer le corps comme une unité composée de plusieurs aspects : d’une part le corps physique, qui est lui-même composé de différents systèmes (toute la matière tangible, comme la structure fonctionnelle osseuse ou musculaire, les organes et les systèmes nerveux) et, d’autre part, le corps énergétique qui est lui-même composé de différents systèmes interagissant en synergie (p. ex. captation des énergies, réception, métabolisation, élaboration, émanations, transmission des énergies dans l’environnement).

Un toucher précis et respectueux de la sensibilité de l’individu sur des points d’acupuncture appelés aussi points neuro-énergétiques permet de calmer le système nerveux involontaire. Ce faisant, le stress décroît et l’éventuelle barrière de résistance à la circulation énergétique est ainsi levée. Le corps est détendu et prêt à recevoir le flux énergétique correct qui promeut l’équilibre de la force de vie : le KA.

Le système nerveux végétatif se compose de deux fonctions qui sont à la fois antagonistes et synergiques : le système parasympathique et le système sympathique.

Aujourd’hui, nos sociétés modernes ont un impact significatif sur l’activité nerveuse de notre corps. Desétudes ont ainsi montré que l’effet d’un stress continu sur le pancréas des êtres vivants est égal à l’effet causé par les périodes de guerre.

Le système végétatif est une ressource pour les situations d’urgence. Les sentiments qui activent ce système sont la peur, la colèe et l’inquiétude.

L’activité sympathique sécrète des hormones dites hormones du stress, notamment le cortisol, la norépinéphrine, l’épinéphrine et l’adrénaline. Les connexions entre le système sympathique et les viscères favorisent les changements physiologiques qui amèneront à faire des choix dans les situations d’urgence pour décider s’il vaut mieux sauver sa vie, s’enfuir ou combattre.

Cela a pour réponse physique et physiologique un déplacement du sang des viscères et de la peau en direction des muscles, une augmentation de la fréquence cardiaque, une dilatation des bronches respiratoires et des pupilles, une diminution de l’activité de l’appareil digestif et de l’activité rénale.

Concernant le système parasympathique, la zone limbique et le tronc encéphalique sont activés pour réguler les émotions et le flux endocrinien, afin de prendre la décision la plus adéquate : combattre ou fuir.

De nos jours, ce mode d’état de survie est actif d’une façon moins intense sur la continuité, mais d’une manière constante dans le temps. C’est-à-dire que l’être humain moderne vit dans la peur et l’inquiétude, soit un état de guerre interne et chronique.

Les principes de la Méthode-KA

> Principe de la Méthode-KA/ Neuro-énergétique

>Une vision holistique : du global au spécifique aux travers de deux aspects

Un aspect neural, un aspect énergétique :

(A) Neural

  • Normalisation
  • Systèmes nerveux autonomes
  • Amélioration de la transmission neurale des nerfs périphériques


(B) Énergétique

  • Débloquer le méridien
  • Circulation et ouverture du flux énergétique
  • Activation des énergies selon les principes Yin-Yang
  • Dynamiser les énergies et les liquides
  • Harmonisation des systèmes énergétiques (chakras / nadis)
  • Champ Aurique