Mouvement


Le mouvement du corps en coordination avec une respiration spécifique permet de coordonner les énergies pour les faire affluer dans les zones de tensions ou de restriction de mobilité.

À cette fin, la Méthode-KA – Mouvement sert à promouvoir la force de vie qui est appelée KA dans l’ancienne Égypte, et Yuan Tchi dans l’énergétique traditionnelle chinoise.

La Méthode-KA repose sur les principes du Yin et du Yang : la nature du Yin est d’être en bas et sa fonction est de monter, alors que la nature du Yang est d’être en haut et sa fonction est de descendre.

Le Yin et le Yang dans la nature

Le ciel, le soleil et le vent sont Yang ; la terre, l’eau et la lune sont Yin.

L’énergie Yang du soleil fait évaporer l’eau de la mer Yin vers le ciel Yang et celle-ci se transforme en nuage : nous avons donc du Yin dans le Yang sous forme de pluie Yin qui va être mobilisée par le vent Yang en produisant des phénomènes électriques Yang (le Yang sur la terre Yin) qui feront retomber le Yin des nuages en pluie sur la terre Yin.

La nature illustre ainsi la fonction et la nature du Tao avec son rapport de dualité et duité dans des proportions 2/3, 1/3.

Suivant ce principe Yin-Yang, nous allons faire circuler les énergies du Tao dans tout le corps en les mobilisant activement et consciemment, de façon physique par la contraction, l’extension et la respiration rythmée à des profondeurs d’inspiration et d’expiration diverses, selon que l’on veut attirer ou émettre l’énergie. Cette circulation des énergies du Tao permettra d’augmenter les perceptions du flux d’énergie circulant dans le corps au travers des méridiens, ainsi que de produire un relâchement spontané − activé par le biais du Yin et du Yang − dans les articulations, les muscles, les ligaments, le diaphragme et les organes notamment.

On perçoit une mobilité dans le corps au cours des processus de répétition, de mouvement, de respiration, de focalisation des énergies bloquées, et d’absorption et d’émission du Yin-Yang qui sont les souffles énergétiques utilisés pour la mise en circulation correcte des flux de vie.

Ce faisant, le corps se libère des tensions accumulées sans forcer, selon le ressenti et l’aisance de chacun qui peut exercer sa propre amplitude de mouvement et bénéficier des mêmes résultats probants. Cela est rendu possible par l’activation des énergies en coordination du mouvement et de la respiration en duité du Yin et du Yang.

Le cours Méthode-KA − Mouvement se déroule en deux phases : d’abord, un mini cours théorique sur la physiologie des énergies qui permet aux personnes plus orientées rationnellement que dans le ressenti de mettre des images et des mots sur cette notion − énergie de vie ou KA force de vie − invisible, quoi que perceptible ; ensuite, le premier cours Méthode-KA − Mouvement à proprement parler prend place.

Une fois par mois, si la météo le permet, un cours se tiendra dans la nature, en forêt, près d’un cours d’eau. Ce cours en pleine nature permettra de concrétiser les connaissances théoriques en découvrant les énergies qui nous entourent, leur potentiel, leurs bénéfices pour les êtres humains et la manière de les utiliser pour se régénérer et apaiser notre stress.

Lors de ce cours, les participants pourront apprendre à reconnaître la différence entre les énergies de la terre, de l’air, de l’eau, d’un arbre, d’un buisson, d’un rocher, d’une branche morte, d’un tronc d’arbre gisant au sol, et leur propre énergie.

Ensuite aura lieu le cours classique Méthode-KA − Mouvement qui porte sur des zones plus spécifiques du corps, touchant des restrictions de mobilité qui pourraient éventuellement résister lors des cours de base Méthode-KA- Mouvement .

La première phase du cours Méthode-KA − Mouvement est ainsi dédiée à l’activation des méridiens Yin et Yang du haut puis du bas du corps, de leurs merveilleux vaisseaux correspondant et des points barrières.

La deuxième phase s’attache au ressenti des chaînes musculaires grâce à des étirements en harmonie avec une respiration spécifique qui agit sur des mécanorécepteurs se trouvant dans les tendons. Cette action a pour bénéfice d’approfondir le travail fait au préalable avec les méridiens et les souffles du Tao / Yin-Yang, en permettant aux participants de prendre conscience de l’évolution de la qualité de leurs tissus péri-articulaires.

Le cours se finalise par une perception des énergies circulant dans le corps et des éventuelles tensions persistantes, afin d’orienter les flux vers ces zones encore inconfortables.